Méthode agile - ArkeUp

Développement agile d’applications web et mobiles

Investir dans une application web ou mobile nécessite d’être bien informé sur les méthodes de développement, car ce sont elles qui font toute la différence. Choisir la sécurité apparente de la méthode traditionnelle qui combine, dans son exécution, impossibilité de changement et risque élevé de déphasage entre les besoins client et le produit final ou alors l’approche agile, qui préconise adaptabilité et satisfaction client avant tout ?

La méthode traditionnelle

Méthode traditionnelle gestion de projets - ArkeUpCette approche appelée aussi « du projet au forfait » repose sur l’établissement d’un cahier des charges prédictif, en général proche de la taille d’une encyclopédie, qui décrit en détail toutes les fonctionnalités et les caractéristiques du produit, allant des couleurs des boutons présents dans l’application à leur disposition précise. Son avantage ? Le cadre qu’elle impose – coût, délais et périmètre – ne peut subir aucun changement, c’est un gage de sécurité pour tous les clients. Sa faiblesse ? Son avantage même.

Cela revient à planifier un trajet d’une ville à une autre, par les petites routes, en détaillant tous les villages et les villes par lesquels vous passerez, indiquant chaque rue empruntée, spécifiant les kilomètres parcourus, la quantité exacte de carburant consommé, etc. Or, Les embouteillages, déviations et les travaux ne manqueront pas d’arriver. Imaginez votre réaction devant une planification qui se révèle obsolète, impuissant et sans possibilité de changement. Voilà l’approche traditionnelle, un contrat rigide et une lourdeur d’exécution.

L’approche agile

Deux principaux constats ont poussé les développeurs et les agences à pratiquer la méthode agile : d’abord, avec la méthode traditionnelle, seuls 16% des projets ont été considérés comme des succès ; puis, de nouveaux besoins du donneur d’ordre peuvent émerger en cours de route. L’échec ou les semi-échecs proviennent généralement d’une Développement agile - ArkeUpinadéquation entre l’application finale et les besoins initiaux. Pourquoi ? La réponse est simple, traditionnellement les développeurs s’isolent pour travailler et à la fin, la totalité des travaux est livrée en une seule fois. C’est un peu comme aller chez le tailleur, prendre minutieusement toutes vos mensurations et ne revenir que lorsque votre costume est terminé. Or, un vrai travail sur-mesure nécessite des réajustements, réarrangements et le consentement du client avant la livraison du produit final. Être à l’écoute et s’adapter, voilà comment se résume la rigueur de la méthode agile.

Il s’agit de se concentrer sur la satisfaction du besoin du client et non pas sur les termes figés du contrat. L’approche agile privilégie les cycles courts – quelq ues semaines tout au plus – avec une validation client à chaque étape importante. Elle offre une meilleure visibilité du projet et se fonde sur le principe de la co-construction, en intégrant le donneur d’ordre au processus de développement. Cette approche permet d’introduire dans l’application les bonnes idées qui arrivent en cours de route : une petite poche intérieure supplémentaire à fermeture éclair dans votre veste pour votre téléphone portable ? Aucun problème. La méthode agile autorise le changement et préconise l’adaptabilité. De cette manière, les mauvaises idées lancées en début de projet sont identifiées puis éliminées et les bonnes intégrées.

Chez Arkeup cela fait plus de 10 ans que nous pratiquons le développement de manière agile. La collaboration permanente ainsi que la souplesse de conception a toujours été pour nous une évidence, cela afin d’aboutir à la pleine satisfaction du client et à un gain de qualité.

No Comments

Post A Comment